Site ouvert et sans pistage En savoir plus

Dralla Land

Le sens de la Vie

Ce que j'ai appris de la Vie

  • La Vie m'a montré qu'elle s'exprime souvent sous la forme d'une dualité.
  • La dualité est un espace ouvert, le long d'un axe, qui existe entre deux extrémités.
  • Les extrémités d'une dualité sont à la fois opposées, absolues et inatteignables.
  • Tout ce qui est créé l'est à l'intérieur d'une ou de plusieurs dualités.
  • Les dualités sont innombrables, quoiqu'elles dérivent toutes d'une dualité fondamentale.
  • La dualité fondamentale est celle qui oppose les forces d'ouverture et de fermeture.
  • Dans l'expérience humaine, la dualité fondamentale oppose l'Amour à la Peur.
  • Toute dualité qui s'exprime présente la possibilité d'au moins trois positionnements.
  • On peut choisir de se positionner vers l'une des deux extrémités.
  • On peut choisir de se situer sur le point médian.
  • Le point médian est aussi appelé point d'équilibre.
  • En principe, le point médian d'une dualité devrait être le centre.
  • En réalité, le point médian d'une dualité bouge avec la distribution des forces sur l'axe.
  • Le point médian se situe toujours entre le centre et l'extrême dominant.
  • Le centre d'une dualité est en son milieu.

  • Le centre d'une dualité est fixe et immuable.
  • Le centre d'une dualité est l'endroit où les forces s'annulent.
  • La plage conflictuelle d'une dualité est celle qui s'exprime du centre au point médian.
  • Plus le point médian s'éloigne du centre, plus la plage conflictuelle est grande.
  • Plus le point médian se rapproche du centre, plus la plage conflictuelle est petite.
  • Une très vaste plage conflictuelle annonce une unité, un consensus.
  • Une très petite plage conflictuelle annonce une polarisation.
  • Une réalité où de nombreuses dualités s'entrecroisent annonce une multiplicité.
  • Le mouvement qui anime les dualités est cyclique.
  • La vitesse du mouvement des dualités s'exprime en fréquence.
  • La force du mouvement des dualités s'exprime en amplitude.

  • L'amplitude et la fréquence du mouvement cyclique des dualités est ondulatoire.
  • Les mouvements cycliques des différentes dualités sont interdépendants et s'influencent mutuellement.
  • La rythmique Universelle est composée de l'ensemble des mouvements cycliques des dualités.
  • La rythmique Universelle oppose la force d'inertie (l'entropie) à la force dynamique des dualités.
  • La force d'inertie (l'entropie) va de la fermeture vers l'ouverture.
  • La force dynamique va de l'ouverture vers la fermeture.
  • L'apport mutuel des forces dynamique et d'inertie (l'entropie) est toujours complémentaire.
  • Le rapport de forces opposées permet aux énergies créatrices de se matérialiser.
  • Les variations en amplitude et en fréquence sont le fruit du rapport de force.
  • Les variations en amplitude et en fréquence influent sur la rythmique Universelle.


Dès lors, de par le choix de mon positionnement en plusieurs dualités, j'influence la rythmique Universelle. Je suis arrivé à cette compréhension des choses parce que j'ai très tôt voulu découvrir la réponse à cette question : pourquoi ?

Comme j'ignore comment prouver ce que j'avance, je dirai que ce cadre de réflexion plutôt intuitif se rapporte à mes croyances. Parce que j'en suis arrivé à croire en une rythmique Universelle harmonisant tous les cycles, je crois que ça renforce ma foi en cette Vie.

Vous découvrirez peut-être à travers les écrits sur ce site que ma place de choix est souvent le centre, surtout si un consensus se profile à l'horizon. Une position difficile à justifier, toujours à la limite des plages conflictuelles, la plupart du temps partie prenante d'un camp ou d'un autre. Cela fait que de mon point de vue, les points médians peuvent changer de direction, au gré du passage des cycles.

Pour cette raison, je vous demanderai de limiter vos ardeurs. Je vous remercie d'avance de considérer que mes prises de position sont étrangères à votre réalité, même si vous le percevez autrement. Le mieux que je puisse espérer en partageant mes points de vue, c'est d'alimenter des dialogues constructifs.

- Jean Francois Allard